25 août 2017

CIGARES AU MIEL- A MA FAÇON- POUR L'AÏD ( GÂTEAUX ALGÉRIENS )

De délicieux gâteaux fondants cuits au four , les  cigares au miel farcis de dattes écrasées ( ghars) , amandes ou noix  que j'avais préparé à mes débuts entres autres mignardises à l'occasion d'un petit événement heureux,  une petite recette bien simple qui eut beaucoup de succès à l'époque , vous pouvez ajouter l'un ou l'autre des fruits secs, noix ou amandes ou halva turque! Une pâtisserie orientale à ma façon !!!!   Pour la pâte simple mais fondande 1 mesure de beurre fondu, pas de margarine 2 mesures de... [Lire la suite]
Posté par Cuisine de Zika à 20:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 août 2016

RFISS TOUNES

Une sorte de tomina, préparation sans cuisson, une sucrerie à base de semoule grillée, pâte de dattes ( ghars) et beurre, que l'on sert à toute occasion heureuse et moin heureuse, pour accompagner le café , c'est simple, une recette préparée dans certaines régions d'Algérie , chaque famille a sa propre façon de faire! C'est bien "calorique" mais néanmoins délicieux!!         Avec ces doses , j'ai obtenue une quantité bien conséquente! 1 kg de semoule moyenne 1 kg de dattes écrasées ( ghars) de très bonne... [Lire la suite]
08 janvier 2016

TALEJT

L'un des plus anciens entremets de la vieille cuisine du terroir Bônois, préparée sur une base de pâte à beignets exclusivement faite de semoule de blé dur, pas de farine pour cette recette, il est servi au milieu des plats salés ou accompagne le jéri, sans arôme juste de la cannelle et un clou ou plus de girofle selon la quantité de dattes écrasées ( ghars), le ghars btana ( dattes écrasées à l'état brut empaqueté dans une peau de chèvre ou autre et cousue) , c'est une recette que j'ai déjà publiée en 2008 sur un site oriental avant... [Lire la suite]
14 septembre 2014

MAKROUD EL KOUCHA

  Aujourd'hui, je vous poste le makroud, un gâteau culte de notre  terroir de la cuisine  Bônoise,avec les trucs personnels de maman, c'est une douceur pour laquelle il faut prendre du temps et du plaisir pour la préparer, le makroud dans ma famille ne se fait pas en deux temps trois mouvements, c'est une réelle douceur qui doit fondre en bouche, un gâteau qu'on offre, quand elle le préparait , maman était au nirvana, elle prévoyait toujours une quantité en plus pour le boulanger, les apprentis et les personnes des... [Lire la suite]