En entremet ou en dessert, le mhalbi est très consistant, il est consommé généralement pendant le mois de ramadan pour la collation de fin de soirée ( shour ), accompagné de chrik, sorte de brioche sans ou peu sucrée.

 

artimage_439224_3352805_20110417383222

 

  Pour 1 litre de lait, il faut: 1 bonne tasse à café de riz lavé, séché à l'air et à peine concassé au moulin à café, 4 à 6  cs de sucre ou plus, quelques gouttes d'extrait de fleur d'oranger, 1 verre d'eau, cannelle pour décorer.

 

Verser 1 verre d'eau dans une cocotte à fond épais, le riz et la pincée de sel,  placer sur feu doux et remuer,dès que çà devient consistant, ajouter le lait petit à petit, ne pas cesser de remuer, c'est le seul hic!!! Ajouter du lait si le riz absorbe rapidement le liquide, terminer avec le sucre et laisser cuire sans cesser de remuer pour éviter que cela ne se caramélise, ajouter la fleur d'oranger en dernier,  sortir du feu et verser rapidement dans des assiettes , décorer avec de la cannelle.

 

artimage_439224_3352845_20110418194721

 

Le mhalbi à la cannelle reste la recette d'origine du terroir bônois mais rien n'empêche d'autres variantes pour le décor

le mhalbi bônois est exclusivement préparé avec du riz concassé.

Mots clés pour le référencement sur: Recettes de Cuisine.   Mhalbi,recette du terroir bônois,riz,lait,cannelle  dessert, entremet